top of page

Mon expérience au sein de CAdFE : Témoignage d’Arthur Fertier, stagiaire à CAdFE


Mon stage au sein de CAdFE touchant à sa fin, j’ai été invité à livrer un témoignage de mon expérience de 5 mois à Tallinn. Je partage avec vous ici mon ressenti sur le pays, sur ce que j’ai réalisé durant mon stage, et sur ce que m’a globalement apporté cette expérience.


Toutes ces questions m’ont été posées par Violaine Champetier de Ribes, présidente du Club d’Affaires des Francophones en Estonie.


Arthur Ferthier au centre, jean-Marc Salsa, secrétaire général de CAdFE et Violaine Champetier de Ribes, présidente de CAdFE.


Comment as-tu choisi ton stage?


J’ai choisi de candidater auprès de CAdFE pour un stage car, étant intéressé par les relations internationales, je voulais en apprendre plus sur les relations économiques et commerciales entre la France et les autres pays européens, notamment les pays baltes. Cela m’a également semblé être une bonne opportunité de comprendre les relations entre secteur public et secteur privé à l’international, contribuer d’une certaine façon au développement économique de la France à l’étranger, développer une nouvelle vision de l’entrepreneuriat et découvrir une nouvelle culture.


Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur tes études et sur quels sujets tu souhaites te spécialiser?


Je suis passé par une école de commerce et la faculté de philosophie avant d’arriver à l’Institut d’Etudes Politiques (Sciences Po) de Rennes en 2021 . Depuis, j’ai suivi un cursus plutôt généraliste, articulé principalement autour des sciences sociales, de l’économie, du droit, de l’histoire et des cours de langues étrangères. J’ai fait le choix de me concentrer sur l’aspect relations internationales lorsque cela m’était possible durant mon cursus, ce que j’ai continué à faire lorsque je suis parti étudier en Australie, à l’Université du Queensland, à Brisbane, pendant la seconde moitié de 2022. De retour en France, je me suis mis à la recherche d’un stage répondant à mon intérêt pour les relations internationales et je suis venu en Estonie, pour découvrir et contribuer à l’activité de CAdFE.

Je vais intégrer en septembre prochain la formation de Master en Relations Internationales de Sciences Po Rennes et je souhaite pour l’instant continuer sur cette voie.


As-tu déjà une idée de la profession que tu souhaites exercer?


Sans avoir encore d’idée très précise, je souhaiterai me tourner vers des postes nécessitant une certaine expertise en relations internationales. Cela peut valoir pour des postes de consultant ou de chargé du développement international dans le secteur privé ou bien responsable d’un pôle relations internationales d’une administration publique par exemple. Dans une autre mesure, je pourrai également être intéressé par des fonctions dans la diplomatie ou au sein d’organisations internationales


Quelle idée te faisais-tu de l’Estonie en arrivant en mars dernier?


Comme beaucoup de gens en France, j’en savais très peu sur l’Estonie, même si je connaissais déjà quelques grandes lignes de l’histoire du pays et de la région en général. L’une des idées que je me faisais en arrivant était celle d’un pays au climat froid dans lequel il pouvait être plus difficile de s’intégrer socialement que dans d'autres pays. Ces à prioris ne sont pas complètement faux mais ils mériteraient bien sûr d’être nuancés. Tallinn, par rapport aux capitales des autres pays baltes, m’avait surtout donné l’impression d’une ville calme avec un joli patrimoine architectural bien préservé. Et c’est également en me renseignant un peu sur l’Estonie que j’ai découvert sa politique à l'avant-garde de la digitalisation, ce qui à grandement suscité ma curiosité.


Quelle à été ta plus grande surprise ?


Je dois admettre que je n’ai pas réellement vécu de “choc” en vivant en Estonie, même si j’ai pu noter de grandes différences. Ce qui m’a peut-être le plus surpris, c’est la facilité avec laquelle sont effectuées toutes sortes de démarches administratives: en moins de deux heures tous les papiers dont j’avais besoin pour mon séjour étaient obtenus et j’avais ma carte de transport pour me déplacer gratuitement dans Tallinn.

Au quotidien, les Estoniens sont beaucoup plus silencieux que les habitants de n’importe quel pays que j’ai pu visiter auparavant, et le week-end Tallinn est une ville extrêmement silencieuse, ce que je trouve plutôt agréable.

J’ai surtout découvert une ville et un pays en plein développement et un regard tout à fait différent sur l’Europe, ce qui était très intéressant.


Qu'as- tu appris à travers ton stage ?


Sur de nombreux plans, ce stage m’a beaucoup appris. J’ai tout d’abord pu découvrir le fonctionnement d’une association, le modèle “chambre de commerce” et saisir un peu mieux l’ensemble des moyens nécessaires pour développer un réseau d’entrepreneurs, la création d’opportunités de business, et la valorisation des entreprises du monde francophone en Estonie. La partie la plus enrichissante à sûrement été les rencontres que j’ai pu faire par le biais des activités que nous avons pu mener avec CAdFE. J’ai eu la chance d’échanger avec des entrepreneurs de tous horizons, aux profils et aux activités très variées, mais j’ai également pu échanger avec des fonctionnaires et représentants de plusieurs pays, dont l’Estonie et la France. J’ai également eu l’opportunité d’assister à des conférences qui m’ont permis de mieux comprendre les enjeux économiques en Estonie, mais aussi d’avoir un point de vue extérieur sur la politique économique française. Sur le plan des compétences, j’ai pu rédiger de nombreux articles et comptes rendus, utiliser de nombreux outils de communication, parler en anglais de manière quotidienne, ce qui a été très bénéfique pour moi et me sera sans aucun doute utile à l’avenir.


Qu'as- tu moins aimé ? Pourquoi ?

Globalement ce stage à été une expérience positive pour moi, donc il y a peu de mauvais côtés à citer ici. Les périodes les moins “agréables” à vivre si on peut le dire ainsi, étaient surtout les moments où nous étions confrontés à des difficultés dans l’organisation de nos évènements, que ce soit par le format ou parfois la difficulté de réunir assez de monde. Mais ce sont des choses qui font partie du travail et qui ne doivent pas être décourageantes tant elles finissent toujours par être résolues.


En quoi ce stage peut t’être utile pour la suite?


Ce stage m’a été utile car il m’a apporté l’expérience dont je manquais pour pouvoir réfléchir plus précisément à mon projet professionnel. J’ai également pu entretenir et acquérir des compétences, sur de nombreux plans, que j’aurai très certainement besoin de mobiliser à nouveau. J’ai également pu rencontrer de nombreux professionnels, et par ce biais me constituer un réseau que je pourrai potentiellement solliciter à l’avenir . J’ai également beaucoup appris sur l’économie et l’histoire du pays et de la région, ce qui me sera très utile dans la suite de mes études. Ce stage a été pour moi très enrichissant, et je pense en ressortir plus compétent et informé.


"Je tiens à remercier toutes les personnes qui ont contribué à rendre ce stage si intéressant et tout particulièrement les membres du board de CAdFE qui m’ont encadré et guidé tout au long de cette période".


45 vues

Commentaires


bottom of page